Faire de l’information le remède

Le Covid-19 ou une maladie étrange ronge le cœur des enfants

Covid-19 ou maladie étrange, le cœur des enfants s'infecte
0 394

Le lien avec la pandémie du Covid-19 n’est pas encore net, mais une maladie étrange ronge le cœur des enfants dans le monde. Les services pédiatriques enregistrent une hausse des sollicitations.

De façon commune, ces cas d’enfants hospitalisés dans plusieurs pays du monde font penser au Kawasaki. Mais non, cette maladie rare qui affecte le cœur et les vaisseaux sanguins au final ne correspond pas au bon diagnostic. Une centaine de cas similaires repartis à travers l’Europe et répertoriés aux Etats unis intriguent. En Afrique, la morbidité comme la mortalité maternelle et infantile présentent chaque jour leurs larmes sur les visages des parents essoufflés par le coût de soins. La probabilité de trépasser entre la naissance et cinq ans atteint 96 pour mille en Côte d’Ivoire. En Guinée, Etat limitrophe, les noms sur les fiches de décès constatés pour cette tranche d’âge dépassent 100 décès pour 1000 naissances. Les efforts consentis par plusieurs pays pour la santé de la mère et de l’enfant sont éprouvés par le Covid-19. Un suivi scientifique rigoureux apparaît préventif.

Avec 1856 cas confirmés de Covid-19, la Guinée affronte un autre virage sanitaire complexe après Ebola et dans un environnement social ou la politique complique la sensibilisation communautaire. La Côte d’Ivoire dénombre 1571 cas confirmés et le Mali 621 avec le triple des décès en Guinée, soit 32 morts.

Le respect des mesures barrières en particulier celui de la distance physique est difficile. Les mémés (Grands-mères) soutiennent énormément la mère et l’enfant depuis l’accouchement. Le Covid-19 expose ces personnes du troisième âge. Par ailleurs, la prévalence des maladies nosocomiales peut atteindre 60% dans certaines zones pourtant urbanisées. Que dire des centres de santé dans ces zones rurales où l’eau est plus rarissime ?  Les recherches autour de ce nouveau syndrome anomal et des conséquences sanitaires et sociales du Covid-19 sont fondamentales. L’amélioration du cadre vie et des stratégies de développement en tireront efficience. Prévenir et bien réagir vaut mieux que subir dit-on ! Le séjour du Covid-19 en Afrique se présente comme une alerte sociale et une crise sanitaire d’endurance.

Dans les hypothèses médicales qui surgissent suite à l’apparition de ce syndrome anomal en pleine pandémie du Coronavirus(Covid-19), des enfants atteints auraient contracté le Covid-19 sans être détectés. Ainsi, suite à la réponse immunitaire de l’organisme des défaillances cardiaques surviennent. L’anémie au niveau mondial et en Afrique a touché respectivement 47% et plus de 60% des enfants.

A lire aussi

L'essentiel

Appréciations

En bref