Faire de l’information le remède

Côte d’Ivoire : La réplique au Coronavirus face aux failles persistantes

0 258

C’est un honneur pour le pays d’être un carrefour principal de rencontres internationales et d’événements  populaires. Malgré les contrôles aéroportuaires, un cas de Covid-19 est détecté en Côte d’Ivoire dans une zone vulnérable(Attécoubé-Adjamé). En Afrique plusieurs personnes atteintes se signalent progressivement. Dans les habitudes locales, des superstitions doublées d’une familiarité à la négligence persistent. Tout chose qui dépeint sur l’hygiène et l’assainissement. La gestion de la crise pandémique de Coronavirus nouveau interpelle les décideurs sur l’amélioration globale du cadre de vie et de consommation.

Il n’est pas rare de rencontrer un habitant d’une ville d’Afrique se moucher en pleine rue avec ses doigts transformés en mouchoir. Ces personnes ne se gênent pas à éparpiller leurs sécrétions nasales dans l’espace à proximité. Au restaurant, elles se passent aisément les doigts dans les narines et tiennent des récipients communs. Lorsque quelqu’un s’évertue à les interpeller, la réaction est connue : «  mon cher c’est Dieu qui nous protège tous ».

En Italie comme en Corée du sud la propagation de la pandémie a été accélérée à partir de lieux de prières où la négligence, la superstition, l’hostilité à tout traitement ont favorisé le cocktail explosif de l’épidémie du Covid-19. Celui qui se fait appeler le « Pasteur promis » en Corée du sud certes épargné, porte encore les remords de nombreux morts sur sa conscience. Un pasteur Burkinabè et sa femme après des rencontres de prières en Europe sont revenus affectés.

Il est possible de guérir du Coronavirus et aussi de ne pas en être contaminé. La liberté de culte est un atout pour la sensibilisation au respect des dispositions sanitaires. Car, les lieux de prières permettent de toucher un grand nombre de personnes groupées et réceptives.

Les gouvernants africains arrivent facilement à impliquer les composantes sociales dans une bataille pour la conquête du pouvoir. C’est alors possible de faire de même pour l’amélioration du cadre vie pendant que la recherche scientifique et le plateau technique sanitaires s’améliorent. Des dispositifs pratiques et accessibles de lavage des mains peinent à être vulgarisés dans les localités. 80% des microbes se transmettent par les mains. C’est aux pouvoirs publics de prendre des mesures commerciales ou juridiques pour impulser l’hygiène et la santé collective. Lors de plusieurs visites dans la mégapole Abidjan, le Préfet a constaté l’insalubrité critique des habitants et de la ville. L’ensemble du pays et plusieurs villes africaines se développent dans un écosystème épidémiologique propices à la mutation des vulnérabilités et non à leur résorption. Taiwan malgré sa proximité géographique avec la Chine enregistre à peine cinquante cas de contaminations au Covid-19, dont un seul décès, grâce à une meilleure gestion sanitaire inspirée des expériences et de la proactivité.

A lire aussi

L'essentiel

Appréciations

En bref