Faire de l’information le remède

Uemoa: Réduire le coût d’internet et de la communication pour l’éducation

0 239

Par milliers, les enfants et les jeunes de l’Uemoa rencontrent des difficultés de scolarisation. Réduire le coût d’internet et de la communication pour favoriser l’éducation se présente comme une responsabilité sociétale. Les risques de propagation du Covid-19 conduisent les gouvernants à procéder à la fermeture des écoles en cherchant des alternatives pour apporter des réponses éducatives adaptées. La Côte d’Ivoire et le Sénégal lancent des solutions numériques et télévisées d’apprentissages scolaires. Seulement, les taxes sur les factures d’électricité et le coût de l’internet pèsent sur ces populations affectées. Une connexion hebdomadaire fluide coûte 2500F CFA chez l’opérateur Orange Côte d’Ivoire alors que le kilogramme de cacao revient à 825 FCFA.

Les gouvernements de l’espace Uemoa s’activent pour améliorer la riposte à la pandémie du Covid-19 dans cet espace économique d’Afrique de l’ouest. Les actions se multiplient sans relâche car le virus se répand. Le Burkina Faso, pays le plus touché avec 288 cas, voit son système éducatif menacée par cette maladie. La famine et l’insécurité contraignaient les enfants et les jeunes au Mali, au Burkina et dans le Sahel à l’abandon des classes. L’alternative du télé-enseignement et de l’éducation numérique ne peut que soulager en partie les agglomérations urbaines.

Au Sénégal et en Côte d’Ivoire, la télé-école se met en place pour compléter les cours massifs en ligne et assurer la continuité du développement humain par l’éducation. Pour accompagner la formation à distance les plateformes maformationenligne.cpntic.ci, ecole-ci.online, Educ Tv ou encore des sms au 98051 sont proposés par le gouvernement ivoirien. Ce sont des pistes de solutions en amélioration. Cependant les opérateurs des entreprises d’internet et de téléphonie ne s’impliquent pas avec le sens de responsabilité sociétale. Apprendre en ligne nécessite d’allier qualité et disponibilité de la connexion. En Côte d’Ivoire,  « 54,9 % des producteurs de cacao consomment moins de 757 FCFA (1euro) », rapporte la Banque mondiale dans un environnement rural ou se regroupe 52% des élèves du primaire. Aucun des pays de l’Uemoa ne figure dans le top 10 des pays dotés de la meilleure connexion web.

 

 

A lire aussi
Appréciations

En bref