Faire de l’information le remède

Côte d’Ivoire/Ghana : Indépendance dans la solidarité

0 158

La diaspora ivoirienne au Ghana célèbre L’indépendance sous le sceau de la solidarité.

Ce 07 août dernier à l’occasion du 60e anniversaire de la Côte d’Ivoire, l’Association des Étudiants et Stagiaires Ivoiriens du Ghana (AESIG) en collaboration avec l’ONG Mon P’tit Enfant décident​ de sillonner les villes du Ghana afin d’offrir des kits alimentaires à leurs camarades.​

Dénommée « Les dons de l’indépendance », la célébration de l’indépendance de la Côte d’Ivoire cette année chez la communauté ivoirienne estudiantine s’inscrit dans un cadre particulier. Sous le sceau de la solidarité et l’union, le bureau exécutif avec à sa tête Patrice Famien, soutenu par l’ONG mon P’tit Enfant, a offert à plus de 60 étudiants des kits alimentaires et cela afin de les soutenir.​ Le début de la crise à coronavirus, marque la fin des activités académiques au Ghana, les étudiants Ivoiriens confinés chez eux font face à de nombreuses difficultés, notamment celles liées aux besoins primaires. Après plusieurs échanges avec ceux-ci, quatre villes sont identifiées à savoir Accra, Cape Coast, Suniany et Koforudia où vivent les étudiants étant dans le besoin. Par conséquent, Les étudiants ivoiriens répondent massivement à l’invitation de l’organisation ce 07 août à Accra où se tient la première phase de cette campagne.​ Après le chant de l’hymne nationale, le président Famien Patrice dans un discours sobre remercie ses compatriotes et ne manque pas de les inviter à promouvoir la solidarité et l’union entre eux. La présidente de l’ONG Mon P’tit enfant, Meryld Koui, a aussi souhaité la bienvenue aux camarades. Puis, Meryld apporte en plus des dons materiels, un soutien au moral des camarades souvent affecté dans pareille circonstances. En priorité, garder des forces pour rester concentré sur leurs objectifs universitaires et se détourner des voies qui pourraient les nuire. C’est au tour de 21h que la cérémonie s’est terminée après plusieurs activités de divertissement permettant aux étudiants de déstresser après des mois de​ confinement.​

Le 08 août, cap est mis sur Koforudia.​ Ville située à près de deux heures de route d’Accra le bureau exécutif toujours avec son partenaire s’y rend les bras chargés de vivre rencontrer la communauté estudiantine. Deuxième phase de la campagne, ce fut l’occasion pour le bureau de l’AESIG de toucher du doigt les réalités des camarades étudiants de cette ville détachée de la capitale. La remise de kits alimentaires​ s’est faite elle aussi en toute sobriété au grand plaisir de ces derniers qui rencontraient pour la première fois les membres du bureau de l’AESIG.​ ​Un repas est partagé par la suite avec au menu : des spécialités Ivoiriennes. L’Attiéké au poulet, du placali accompagné de la sauce Gombo, dont a raffolé le président et son bureau qui se sont retrouvés en une bouchée transportés en Côte d’Ivoire. Chants et danses étaient aussi au rendez-vous. Le bureau après des conseils et suggestions aux camarades a pris congés d’eux avec la promesse de revenir.​ ​

Cependant, étant dans l’incapacité de se rendre dans les autres villes, les camarades étudiants qui y vivent reçoivent leurs kits alimentaires par colis, la confirmation de réception des colis de Cape Coast et Sunyani s’est faite le dimanche 09 août.​

Grande est la joie de l’Association estudiantine Ivoirienne du Ghana(AESIG) qui​ a réussi son pari lors de la célébration du 60e anniversaire de la Côte d’Ivoire.​ ​ ​

A lire aussi
Appréciations

En bref