Faire de l’information le remède

Téléphonie mobile: bientôt 10% du PIB de la CEDEAO

0 118

L’écosystème de la téléphonie mobile est en plein essor en Afrique de l’ouest avec 1,6 millions d’emplois créés. Un maillon essentiel de la croissance économique sur le continent, selon le dernier rapport de l’Association mondiale des opérateurs des télécoms (GSMA), « The mobile economy west africa 2019» publié mi-avril à l’occasion du « Mobile 360 » à Abidjan.

L’an dernier, plus de 50 milliards de dollars ont été générés par le secteur, soit 8,7% du PIB. En sus, 4 milliards de dollars en tout ont été payés aux gouvernements de la CEDEAO au compte de la fiscalité. Des résultats obtenus grâce à la hausse du nombre d’utilisateurs. D’après le rapport, entre 2017 et 2018, près de 10 millions de personnes ont acquis un nouveau téléphone mobile, portant à 185 millions le nombre d’abonnés uniques à la fin de l’année écoulée.
L’étude prévoit une hausse progressive des revenus des opérateurs. Une augmentation qui devrait atteindre 70 millions de dollars d’ici 2023, soit une contribution de près de 10 % au produit intérieur brut de la zone CEDEAO.
De nombreux cas de fraudes sur le mobile banking sont signalés notamment en Côte d’Ivoire où cette forme d’épargne surplante les services traditionnels de la banque en termes de nombre d’utilisateurs. Les coûts de l’accès à internet haut débit de la région figurent parmi les plus chers au monde. Un plus grand engagement à la responsabilité sociale des entreprises de télécoms est attendu par ailleurs.

A lire aussi

L'essentiel

Appréciations

En bref