Faire de l’information le remède

Le Bitcoin en bouche un coin à Christine Lagarde

0 435

« Le Bitcoin est un actif hautement spéculatif, qui a mené des affaires bizarres et des activités de blanchiment d’argent totalement répréhensibles », s’évertue à démontrer la Présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde. Pendant que celle-ci promet le lancement de l’Euro numérique. La réplique s’annonce chaude !

L’ascension et la popularité de la monnaie électronique Bitcoin ne laisse pas indifférent les experts de la Banque centrale européenne tout comme les marchés financiers qui singulièrement en raffolent. Malgré l’instabilité décriée et l’interdiction dans certains pays comme le Maroc, la cryptomonnaie Bitcoin attire consommateurs et opérateurs économiques. Ricardo Sanilas, deuxième fortune du Mexique, vante un avenir prometteur au BTC (Bitcoin). 10% de son portefeuille pourrait être consacré à des investissements avec cette cryptomonnaie précitée. En effet, depuis sept ans cet homme d’affaires fît ses premiers investissements en BTC.

Du côté de l’Europe, hormis les citoyens ravis d’une « révolution implacable » du système financier, la Banque centrale européenne(BCE) dénonce une insécurité économique. A ce propos, l’institution financière a procédé à une large consultation de plus 8000 citoyens et associations afin d’en tirer partie. C’est décider, « on aura un euro numérique dans pas plus de cinq ans », projette la BCE, comme rapporté par sa Présidente.

Tandis que l’année 2020 a secoué l’économie mondiale, le Bitcoin en a tiré ses meilleurs records. Dans la foulée, BTC atteignait 20000 puis 30000 dollars. L’essor de l’économie numérique ouvre les pages d’une transformation sociale des échanges. Parmi les GAFA(Google, Apple, Facebook, Amazone), le géant Facebook bouscule avec son projet de monnaie Libra.

A lire aussi

L'essentiel

Appréciations

En bref