Faire de l’information le remède

Relance du potentiel culturel dans l’épouvante de la Covid-19

0 246

A l’unanimité preuve d’une unique humanité, les organes moteurs du secteur de la culture se trouvent dans l’épouvante mondiale depuis la généralisation de la Covid-19. Si d’autres branches de l’appareil économique connaissent des conséquences variables, partout, la culture frémit. Dans l’expectative d’une sortie de l’épreuve, les acteurs culturels ont besoin d’un retour de motivation et d’inspiration pour rebondir. En France, Roselyne Bachelot annonce un nouveau label.

L’ensemble du potentiel culturel et les talents artistiques portent sans égal les forces de la cohésion en plus de constituer des liens de paix et d’évasion multidimensionnelle. La ministre de la culture, Roselyne Bachelot, lors des troisièmes rencontres d’Action cœur de ville (ACV), projette le lancement des Capitales françaises de la culture. En mire, encourager une relance des activités culturelles dans les villes moyennes et et collectivités. « Ce nouveau label distinguera tous les deux ans l’attractivité culturelle d’un territoire de vie, c’est-à-dire d’une ville ou d’un groupement de collectivités de moins de 200 000 habitants », confie l’actuelle ministre de la culture de France. Une initiative majeure dans une réelle implication citoyenne et Étatique pour la valorisation de la culture.

La restitution des œuvres culturelles africaines dans un cadre propice à leur existence dès création constitue un axe essentiel pour la relance culturelle régionale en Afrique. A ce propos, l’Artiste Jacob Bleu se prononce sans masque pour protéger une partie de l’âme de plusieurs peuples. « Il faut rendre aux peuples africains leurs biens culturels », interpelle le pluridisciplinaire Jacob Bleu, promoteur des Rencontres  internationales des Arts Visuels  et numériques d’Abidjan. Pour soutenir à l’échelle nationale les Artistes, cet auteur de l’ouvrage Les artistes et la société invite les Etats africains à acheter et susciter les créations locales. Une idée de toute évidence rayonnante de beauté.

Bingerville, ancienne capitale de la Côte d’Ivoire bénéficie en terme de rayonnement culturel de la meilleure Académie continentale des Arts de la Marionnettes. Cette équipe pilotée par l’Artiste Badrissa Soro ne cesse d’émerveiller le ciel et les cœurs du district d’Abidjan. Soutenue par l’ambassade de Suisse, l’Academie Ivoire Marionnettes relance son potentiel attractif. Dans le gotha artistiques internationales,  « l’Académie Ivoire Marionnettes est aussi l’inventeur du plus grand géant du continent, Tchangara », comme salué par l’Organisation artistiques mondiale Les Grandes Personnes.

Sublimes sont les potentiels culturels du continent africain avec un réel besoin de gouvernance durable au plan national et continental. Le champion choisi pour valoriser au plus haut niveau la culture, Ibrahim Boubacar Kéita, extirper du pouvoir au Mali, se trouve victime d’AVC. Quand, en France, Roselyne Bachelot inspire lors des ACV.

Pour réaliser la Sublime Côte d’Ivoire et dynamiser l’attractivité culturelle en Afrique francophone, la qualité de la gouvernance est centrale tout comme la stabilité sociétale. C’est aussi, un engagement dont la Francophonie ressortira revitalisée.

Au nord, dans le Kabadougou, au son du Kôdjaô Bourou, cette danse traditionnelle ou dans les entrailles des montagnes de l’ouest, Tonkpi ou Nimba, ces sublimes saveurs culturelles de la terre de Côte d’Ivoire scintillent.

 

 

A lire aussi

L'essentiel

Appréciations

En bref