Faire de l’information le remède

[Exclusif] Côte d’Ivoire : Un pas courageux pour la paix et la démocratie

Ecoute mutuelle Peuple -gouvernant
0 142

Sans risque d’erreur, c’est le discours le plus rassembleur que la Côte d’Ivoire écoute depuis l’avènement du multipartisme dans ce pays d’Afrique de l’ouest. L’économiste Alassane Ouattara, pose les chiffres de croissance sur un principe démocratique cardinal : la renonciation. Après deux mandats, Alassane Ouattara renonce à toutes possibilités d’une troisième mandature. C’est un pas courageux pour la paix et la démocratie. Toute La Côte d’Ivoire l’applaudit. Un signal exemplaire pour l’Afrique de l’ouest francophone où le Togo et la Guinée pataugent dans l’autocratie.

« Je voudrais vous annoncer solennellement, que j’ai décidé de ne pas être candidat à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 », ces mots prononcés par Alassane Ouattara ce 05 mars 2020 rayonnent dans les cœurs des citoyennes et citoyens de Côte d’Ivoire. Bien plus, ils se propagent au-delà de la population du pays, comme l’une des décisions les plus salutaires d’Afrique francophone.

Ce jeudi 5 mars, la ville de Yamoussoukro accouche le soleil de la paix dans l’arène politique en Côte d’Ivoire. Par son adresse pacifique et audacieuse, Alassane Ouattara est reconnu – même par l’opposition – dans ses attributions de Chef de l’Etat qui incarne le civisme et l’unité nationale.

« La Côte d’Ivoire rayonne et assume son leadership dans la région » dixit Alassane Ouattara. Alors, «  je veux aussi assurer les conditions d’une passation du pouvoir » et « je veux donner la possibilité à des ivoiriens plus jeunes de poursuivre l’oeuvre de modernisation de notre pays  et de conduire la destinée de notre Nation, avec toute l’énergie nécessaire. »

A lire aussi

L'essentiel

Appréciations

En bref