Faire de l’information le remède

« Faites raisonner le mot LIBERTÉ »

0 501

« Les migrants ne nous mettent pas en danger », insiste Yaël Braun-Pivet. Un message contesté par de nombreux groupes en France. Ainsi, trois ans après cet appel, la France ploie dans les tiraillements et les violences identitaires. La Ligue des droits de l’homme (LDH Toulouse) manifeste pour dire « Bienvenue aux réfugiés ».

Ce vendredi 29 janvier, dix jours après une action hostile au passage des migrants, des mouvements citoyens emprunts de tolérance se mobilisent. Le Col de Portillon, lieu choisi, représente un passage historique de brassages. En l’occurrence, le deuxième entre la France et l’Espagne dans le département.

Une action hostile aux migrants, une dizaine de jours avant, y est entreprise par Génération Identitaire. La LDH Toulouse, la CIMADE et des partis de gauche dont Europe Écologie les Verts, contrairement aux courants de rejets des migrants, manifestent pour l’ouverture du Col de Portillon.

Devant diverses formes internes d’intimidations extrémistes, les associations en France se lèvent à nouveau, ce samedi 30 janvier. « Le gouvernement semble assimiler l’islam en général à la menace terroriste, et c’est une énorme erreur», rapporte Human Watch. Des risques de dérives sociales se ficellent selon les dénonciations de plusieurs citoyens. « Faites raisonner le mot LIBERTÉ sous toutes ses formes », ce samedi 30 janvier dans les Allées Jean Jorès à Toulouse, voici l’appel commun.

A lire aussi

L'essentiel

Appréciations

En bref