Faire de l’information le remède

Réconciliation Kroumen et Burkinabè après mort d’homme

Crédit photo : Ambassade du Burkina

0 202

Après l’assassinat d’un docker au Port autonome de San Pedro par un ressortissant burkinabè, l’ambassadeur du Burkina Faso en Côte d’Ivoire, SEM Mahamadou Zongo a effectué le déplacement sur le terrain dans le village de Ourou, sous préfecture de Grand Béréby, localité du défunt.

Dans la Culture Kroumen, l’auteur d’un meurtre est banni du village. Dans ce cas de figure la communauté Burkinabè écope d’une peine collatérale de 7ans loin du village. Cependant les ressortissants de ce pays voisin sont nombreux dans la région de San-Pedro avec leur familles et régulièrement auteurs de violences et d’exactions. Il y a un an le fils d’un chef du village dans le Département de Tabou a été découpé à la machette et décède suite aux blessures profondes.
La médiation du représentant officiel du Burkina Faso en Côte d’Ivoire a permis de calmer les tensions survenues après cette atrocité de trop. Ce samedi 1er juin après les cérémonies funéraires et les rituels, la communauté Burkinabè regagnera progressivement les plantations.

A lire aussi

L'essentiel

Appréciations

En bref