Faire de l’information le remède

Pillée par le fléau de l’orpaillage clandestin Adzopé alerte

Sécurité & Environnement : Le suivi des décisions de l'Exécutif
0 70

Pillée par le fléau de l’orpaillage clandestin qui sévit aux quatre points cardinaux de la Côte d’ Ivoire, Adzopé a reçu le bilan annuel des actions menées par sa brigade de gendarmerie. Une vingtaine d’armes en plus d’une centaine de minutions figurent dans ce rapport au nombre des saisies. L’alerte pour une situation sécuritaire paisible en 2020 sonne à travers ce bilan.

La gendarmerie et la police d’Adzopé annoncent la saisie de 30 kilogrammes de cannabis, cinq armes AK47, 21 fusils traditionnels et 112 minutions lors du bilan annuel de l’an 2019. Profitant de la présentation des vœux au représentant de l’exécutif, les forces de l’ordre d’Adzopé ont souligné par ailleurs, le déguerpissement de nombreux orpailleurs clandestins.

Le fléau de l’orpaillage clandestin occasionne des affrontements entre orpailleurs et forces de l’ordre, desquels, plusieurs pertes en vies humaines sont enregistrés. Dans les villages les conflits sont permanents et l’impact environnemental désastreux de l’orpaillage clandestin s’avère autant inquiétant.

Les zones rurales de la région de la Mé sont investies par des personnes armées à la recherche de l’or. La BRICM (Brigade de répression des infractions au code minier) a essuyé plusieurs victimes lors des combats de libération des sites.

Les niveaux de criminalité et d’agressions dans ces zones évoluent au rythme des humeurs de ces activités illégales. Les forces de l’ordre ont indiqué publiquement au préfet, ce jeudi 23 janvier, le besoin d’une implication des populations pour des actions sécuritaires durables. Le département d’Adzopé mène à plusieurs ouvertures sur le Ghana, premier producteur africain d’or et riche en main d’oeuvre pour l’extraction du métal précieux.

L'essentiel

Appréciations

En bref