Faire de l’information le remède

Parc de la Comoé: les autorités aux trousses des assaillants

La forêt ivoirienne menacée dans sa globalité
0 305

19 ans et orpailleur clandestin. Cet adolescent vient d’être condamné par le tribunal de Bouna à un an de prison ferme. Son complice lors de sa prise en flagrant délit, un adulte de 31ans.

Défiant l’interdiction, plusieurs orpailleurs clandestins et braconniers assaillent le parc de la Comoé, patrimoine mondial, secours oxygénifère et cordon de biodiversité qui s’étend jusqu’à la frontière nord.

Les condamnations consécutives des malfrats ne découragent pas ce réseau constitué majoritairement de citoyens des pays voisins. Comme constaté, des adolescents sont entraînés dans la danse des mafieux de l’or.

C’est la rentrée scolaire, mais à 19 ans, son année académique sera la prison et ses conséquences critiques.

De ses 11500km², le parc de la Comoé est le plus grand d’Afrique de l’ouest. Sa façade avec le nord limitrophe fait craindre des risques d’infiltrations terroristes signifiés aux autorités ivoiriennes.

La pauvreté étant mère des vices, la portée écologique de cette aire protégée se relègue sinon elle demeure méconnue et menacée.

 

L'essentiel

Appréciations

En bref