Faire de l’information le remède

Nigeria: L’or noir et son cortège de décès

0 300

Outre Boko haram, le Nigeria se trouve un autre bourreau. Plusieurs personnes ont perdu la vie suite à l’explosion d’un oléoduc forcé par des voleurs de carburant. Selon les responsables sanitaires, le bilan des victimes s’élève dorénavant à douze pour le dernier accident en date, enregistré jeudi 4 juillet. Dix des brûlés ont succombé à leurs blessures alors que deux sont décédés sur le champ. Le drame est survenu dans le pôle économique, Lagos.

Les exploitations pétrolières foisonnent à travers le Nigeria. Mais, la redistribution des richesses est attendue au sein des populations locales, gangrénées par la pauvreté. Les trafiquants détournent les oléoducs. Et, les riverains profitent des brèches pour se servir après le départ des premiers. Des manœuvres très souvent meurtrières. Le 1er juillet, l’explosion d’un camion citerne dans le centre du pays a tué 45 personnes dans le centre du Nigeria. Ce qui porte le nombre de victimes occasionnées par le trafic de carburant à 57 en moins de dix jours.

A lire aussi

L'essentiel

Appréciations

En bref