Faire de l’information le remède

Coronavirus: Pour la FACACI les mesures prises sont “insuffisantes” et “fantaisistes”

0 229

Sans consulter les consommateurs dont la majorité a été assujettie au secteur informel, le gouvernement de Côte d’Ivoire adopte des mesures pour soulager les populations au regard des effets de la crise sanitaire du COVID-19 sur le portefeuille familial. Pour la FACACI (Fédérations des Associations des Consommateurs Actifs de Cote d’Ivoire), les mesures prises par le gouvernement sont “insuffisantes” et “fantaisistes” voire superficielles peut-on conclure à la lecture de la déclaration de ce mouvement des consommateurs.” L’état devrait aussi utiliser les fonds d’urgence tel que les budgets de souveraineté du président (plus de 342 milliards) et du gouvernement pour nourrir sa population”, en appelle la FACACI. Quand, l’accès au masque désormais obligatoire sous peine d’amendes correspond à un repas/jour qui n’est pas acquis d’avance.

Ci-dessous la déclaration de la FACACI:

DÉCLARATION DE LA FACACI SUITE AUX MESURES SOCIALES PRISE PAR LE GOUVERNEMENT DANS LA GESTION DE LA CRISE SANITAIRE COVID-19

La FACACI a écouté les mesures proposées par le Gouvernement et plus particulièrement les mesures sociales qui concernent les consommateurs. Ces mesures qui se résument en cinq  points :

I. Prendre en charge les factures d’eau et d’électricité d’avril et de mai des abonnés 5 ampères pour l’électricité et les abonnés tranche sociale pour l’eau. Différer les paiements en août pour les autres abonnes avec facilites de paiement.

II. Instaurer un fond de solidarité de 170 milliards à travers les filets sociaux.

III. Renforcer le contrôle des produits de grande consommation et appliquer des sanctions

IV. Inciter les propriétaires des logements à faire preuve de souplesse et à discuter avec les locataires,

V. L éducation en ligne et les examens de fin d’année.

La FACACI, après analyses, juge ces mesures insuffisantes et fantaisistes pour un pays comme le nôtre avec un budget de 2020 de 8061 milliards et un PIB par tête d’habitant en 2020 de 1 million de francs. Les mesures sociales ne coûtent seulement que dix pour cent des 1700 milliards dégagés pour lutter contre le COVID-19. Une part belle faite aux entreprises au détriment des consommateurs.

Dans un contexte de restriction des libertés individuelles par l’instauration de l’état d’urgence et de couvre-feu et de confinement générale progressif  de la capitale économique.

L’état devrait aussi utiliser les fonds d’urgence tel que les budgets de souveraineté du président (plus de 342 milliards) et du gouvernement pour nourrir sa population.

Primo  La FACACI dit non à la discrimination ente consommateurs et exige que le Gouvernement prenne en charge la totalité des factures d’eau, d’électricité, et les loyers de l’ensemble des ménages et sur la durée de la crise sanitaire avec les 170 milliards du fond de solidarité.

Secundo L’idée de filets sociaux est fantaisiste car la FACACI n’a jamais admis la définition de l’indigence du gouvernement qui est basée sur des critères peu objectifs et peu tangibles. Qui est indigent (pauvre) en côte d’ivoire et qui est indigent en cette période de confinement ou il n’y a pas de travail pour les consommateurs a 60%  dans l’informel  et vivant au jour le jour ????

Et de quelle solidarité parlons nous, là où les masques, gants, riz reçus comme dons pour les pauvres dans les mairies sont distribués à leurs militants ; agents et familles et revendus sur les marche a des prix exorbitants : Mairie de Yopougon, Mairie d’Anyama.

Tertio En ce qui concerne le renforcement du contrôle des prix des produits de grande consommation, nous estimons que ladite mesure est fantaisiste et sera sans effets pour la seule raison qu’il  a moins de 100 contrôleurs de prix au ministère du commerce pour l’ensemble du territoire ivoirien avec ne logistique délétère et sans protection. Notons à passage que la Commune de Yopougon à elle seule compte environs 6000 boutiques.

Quarto Le gouvernement demande aux consommateurs de discuter avec les propriétaires pour les loyers  sans mesures coercitives pour les deux parties : c’est de la foutaise. Qu’est ce qui oblige un propriétaire à discuter avec son locataire surtout qu’ils sont liés par un contrat de bail pour certains. Combien de propriétaires ont déclaré leurs maisons commerciales aux impôts ? Voilà dès lors, une occasion rêve pour un gouvernement d’avoir une base de données fiable sur le nombre de maisons en location en cote d’ivoire et légiféré avec sérénité sur les conditions d’accès.

LA GRATUITE DU LOGEMENT EST EXIGÉE PAR LA FACACI PENDANT TOUTE LA DURÉE DE LA CRISE SANITAIRE.

En résume, la FACACI en appelle à la révision des mesures sociales proposées par le Gouvernement,

Insiste sur la gratuite du logement, de l’électricité, de l’eau, du téléphone et internet durant toute la durée de la crise.

L’état de côte d’ivoire en a la capacité financière, ce n’est pas nouveau, c’est du déjà vu dans des pays moins nantis que le nôtre.

Nous demandons aux consommateurs  le strict respect des règles d’hygiène et de couvre-feu sur l’ensemble du territoire ivoirien.

Vive la cote d’ivoire !

Fait à Abidjan le 05-04-2020

LE PCA DE LA FACACI (Fédérations des Associations des Consommateurs Actifs de Cote d’Ivoire)

ALAIN TAHI

A lire aussi

L'essentiel

Appréciations

En bref