Afrique Pacifique

Projets d’habitat collaboratif à Genève et ailleurs pour une vie bonne

 Projets d’habitat collaboratif à Genève et ailleurs pour une vie bonne

« Vivre une vie bonne dans une société juste », que signifie une telle posture dans l’exercice de la responsabilité citoyenne et d’un réel bien-être durable ? Intrigante problématique ressentie et partagée le long des vies qui s’écoulent jusqu’à tarir. Dans moins de 45 jours, pour la première fois, le Congrès de l’association Suisse de sociologie se tient à Genève. Cette rencontre entend trouver des réponses viables au destin commun souhaité par tous les hommes. En amont, l’accès au logement et à l’énergie jouent un rôle majeur pour la dignité humaine et familiale. En ce sens, « une initiative a été lancée à Genève pour demander plus de logements en coopérative », annonce la coalition « Pour un habitat solidaire ».

A travers l’espace francophone, des dynamiques d’actions d’impact durable se multiplient. Avec plusieurs réalisations au Canada, les mobilisations collectives pour l’accès à un habitat écologique et accessible soulagent les familles. La conférence « Accès au foncier pour des projets d’habitat collaboratif à Genève et ailleurs » se déroule ce 27 mai 2021. Cette initiative salutaire est portée par l’association Urbamonde.

Les coûts des loyers exorbitants grimpent encore compte tenu de dépenses multiples et épuisantes. Pour des réalisations bien trop dépendantes en investissements supplémentaires afin d’accéder à l’énergie. Et pourtant, la double pression sur chaque citoyen et sur les ressources naturelles s’intensifie. Les difficultés liées aux droits humains et à la garantie de l’épanouissement humain par la réalisation des ODD (Objectifs du développement durable) sont communes, mais s’expriment à différents moments. A peine 30% des ménages Suisse jouissent d’un habitat en tant que propriétaires, contre 50% en France. Au Cameroun, le titre de propriété immobilière ne profite qu’à 13% de la population. En Afrique de l’ouest, le géant de l’espace monétaire francophone, la Côte d’Ivoire, atteint à peine 30% de propriétaires. Hors, l’un de ses partenaires investisseurs, le Maroc, grimpe à plus de 90%. Des immeubles bâtis à des centaines de millions s’écroulent sans cesse à Abidjan et alentours. Le coût du ciment galope quand les cimenterie étouffent la ville d’Abidjan. Comme le prône la Fondaction dans ses missions de prospérité durable, il convient de « donner du sens à l’argent ». Cette conférence se présente comme une opportunité de partage d’expériences à l’échelle internationale pour des investissements financiers dans l’immobilier plus stables et durables.

Après la crise financière des subprimes, celle de la Covid-19 replonge l’humanité et ses citoyens face à leurs peurs et leurs vulnérabilités communes. Autant saisir le taureau par les cornes, pour trouver des solutions innovantes et courageuses à l’épanouissement humain, ambitionne autant la Congrès de l’association Suisse de sociologie, du 28 au 30 juin 2021.

A lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[an error occurred while processing this directive]
P