Faire de l’information le remède

Sénegal et jeunesse africaine en deuil

0 175

Une mobilisation citoyenne pour rendre hommage aux jeunes migrants qui périssent en mer retentit.
La communauté web du Sénégal solidaire de ce cauchemar interpelle les autorités à travers le hashtag #LeSenegalEnDeuil. A cet effet, une minute de silence sera observée ce vendredi 13 novembre entre 20h et 20h10 (heure locale et GMT).

La polémique est vive, l’affliction aussi. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) avance plus d’une centaine de personnes décédées. Ce bilan de 140 morts survient lors d’une embarcation périlleuse au large des côtes sénégalaises. Cependant, le gouvernement sénégalais conteste ces chiffres. Les autorités locales reconnaissent toutefois une hausse des départs périlleux vers l’Europe via les côtes sénégalaises.

Ces départs favorisés par les trafiquants et l’insécurité sociale en Afrique s’estiment en hausse à plus de 43% à cette période de l’année 2020 contrairement à 2019.
Environ 11000 migrants se recensent sur les îles Canaries cette année contre 2557 l’an dernier.

« Nous appelons à l’unité entre les gouvernements, les partenaires et la communauté internationale pour démanteler les réseaux de trafic et de contrebande qui profitent de la jeunesse désespérée », en appelle le Représentant de l’OIM Sénégal, Bakary Doumbia.

La Covid-19 accroît la vulnérabilité économique en Afrique. 1500 migrants ont été interceptés sur les côtes sénégalaises durant ce mois d’octobre. Les familles se trouvent entre pleurs et frayeurs devant la recrudescence de ses départs clandestins de jeunes. Mises en face de la responsabilité sociétale les autorités africaines multiplient les rencontres sans réponses conséquentes. Depuis 2016, SOS MÉDITERRANÉE a porté secours à plus de 30 000 personnes en détresse dans la méditerranée. En trois jours, quatre(4) naugrages viennent de tuer au moins 100 humains.

L’engagement des citoyens et citoyennes en Afrique et en Europe se multiplient pour faire faciliter le sauvetage des migrants, la mobilité et la solidarité entre humains, ainsi que les conditions d’existence dans les pays d’embarcations. A la date du 30 octobre 2020, l’Ocean Viking restait maintenu depuis 100 jours par les autorités italiennes. Regarder périr les migrants et la jeunesse africaine prise en otage entre de nombreux conflits socioéconomiques, voici la doudou-ce complicité.

A lire aussi

L'essentiel

Appréciations

En bref